JÉRÔME PEREZ

Divide-19

Je suis déstabilisé par cette histoire du Covid-19 et j'en perds mes repères pour travailler. Au beau milieu d'un projet à long terme, voici que le monde se fracture. C'est le mot que je cherchais depuis le début d'une crise si lointaine, puis si proche, puis chez moi. Soudain conscient que mon travail est forcément influencé par les circonstances, je décide de tout arrêter pour ne pas compromettre la nature première de mes intentions. Toujours agité, dans l'urgence d'exprimer et d'évacuer cet étrange ressenti, je plonge dans ma photothèque et ne trouve pas une once de réponse. Puis, une petite lumière surgit mais bizarrement noire. Du light painting noir ? Oui, le monde est bien à l'envers. Alors je peins de l'âge des lumières vers l'âge des ténèbres. Le Covid-19, tel un couperet, fracture nos familles, nos amis, notre nation, notre humanité. La bonne nouvelle, c'est que ces fractures enfin visibles nous obligent à guérir des maux qui en sont la cause. Je suis optimiste. De la lumière noire jaillira un éclair blanc. Pour témoigner, j'ai réalisé ce « midnight project » intitulé Divide-19, car il fracture, divise, pour nous obliger à nous souder. Les radiographies au rayons X indiquent la présence d'une fracture par un trait noir, comme mes photons en 19 images.
Jérôme Perez Confinement 2020.

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png