ROGER-VIOLLET, UN DESTIN SINGULIER, PARTIE 2

Jeanne Morcellet

À la Libération, Hélène et Jean-Victor sillonnent et fixent la Normandie et les plages du Débarquement. Très vite à l’assaut du monde, ils photographient un pays lointain et différent chaque année ; ils prennent ici et là des clichés qui accroissent leurs archives et achètent tous les négatifs qu’ils dénichent au hasard de leurs périples. Bientôt l’agence s’impose comme incontournable.

Et puis Hélène se saisit avec brio d’un nouveau champ juridique dédié au droit d’auteur. Dans les années 1960, elle entreprend une politique d’envergure de rachat systématique de collections complètes d’agences et de photographes indépendants. Ses conquêtes commerciales lui assurent la valorisation de son capital photographique et des bénéfices