SHIRLEY BUTTERWORTH

Née en juillet 1980, j'ai passé une partie de mon enfance en Australie, près de Perth, et dans un petit village typique du Beaujolais. J'ai vécu une dizaine d'année à Lyon avant de m'installer à Paris en 2008. J'ai un travail de bureau, des amis avec qui je sors et un téléphone portable. Je me remets d'une rupture sentimentale et me questionne sur le sens de ma vie, l'impact de nos choix et leurs conséquences. En somme je traverse ma crise de la quarantaine.
Autodidacte, je n'ai ni connaissance photographique, ni diplôme artistique. Cette distance me permet d'être émue à la vue d'un cliché pris par un enfant de six ans ou totalement insensible devant l'œuvre d'un photographe au jeu de Paume. Je suis sensible aux jeux de textures et aux effets de lumières. Les détails anodins aussi attirent mon attention et entraînent mon imagination. Les photos qui racontent une histoire ou intriguent me captivent.
____________

En 2019, j’ai décidé de relever le défi de poster sur Instagram une photo par jour. Sur Instagram, tout est beau, la vie que l’on y présente est spectaculaire, intéressante et représentée sous son meilleur angle, même la souffrance est commercialisée sous son aspect esthétique. Proposer un cliché quotidien permettait de rechercher chaque jour l’« extra » dans l'ordinaire de la personne lambda que je suis. Ma démarche avait pour but de porter un regard réel sur la vie que je mène, et de raconter l’histoire de l'année. Le défi prouvait aussi que même si l’activité photographique est un loisir, elle peut aussi être source de contrainte lorsque qu'elle est imposée.
Aussi, avec le recul, j'ai constaté que les évènements et mon humeur sont les vecteurs des clichés postés. Les moments festifs et les moments de mélancolie se succèdent. Chaque jour, trouver quelque chose à photographier, quelque chose à présenter, la recherche même d’une forme de beauté, devenait alors une source de thérapie. Le beau réside finalement dans peu de choses, et il est présent là où l’on souhaite le voir, même si cela ne correspond pas à l’opinion majoritaire du réseau social.
Tous les clichés sont pris avec un Samsung Galaxy S7 ; aucun filtre, ni modifications post-photographie ne sont appliqués.

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png