JULIE CHOVIN

Julie Chovin, née en 1983 à Valence, France.
2012-2013 : bourse du DAAD à Berlin, études à la Kunsthochschule Weißensee. 2001-2006 : études d’art à l’École supérieure d’art et de design de Saint-Étienne, France, Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP).
De février à mai 2005 : séjour à la Norwich Norwich School of Art and Design, UK.
____________
The Place to be : le mythe de Berlin
La série de photographies entamée fin 2013 et intitulée The Place to be — qui se destine à la publication éditoriale et non à l’exposition — se déploie en 165 clichés d’entrées de clubs berlinois, pris de jour et de manière frontale, en couleur et en 24 x 36, selon un protocole régulier. Les tropes convoqués, d’après la typologie établie par Dominique Baqué, sont ceux du paysage urbain et du banal : il s’agit de ressaisir l’objet architectural « club » du point de vue des riverains (Anwohner), des habitants (Einwohner), et plus particulièrement de la grand-mère qui va faire ses courses au supermarché situé à proximité, et selon une inversion du regard : les clubs sont vus de jour et de l’extérieur, ce qui renverse la perspective habituelle… Il ne m’appartient pas de retracer ici les origines et l’histoire du clubbing, ce que d’autres — journalistes, historiens ou philosophes — ont fait avec plus de rigueur ; mais peut-être de noter combien le choix de cet objet et de cette scène emblématise la capitale allemande, surtout à l’étranger, à la manière d’un étendard ou d’une bannière… La série se situe donc à la jonction entre un imaginaire fantasmé de la ville — une image ou un cliché — et une forme de quotidienneté et d’usage des lieux ; elle s’éprouve dans cette tension dynamique entre la carte postale, la carte géographique sous l’espèce du plan recomposé de la ville et la carte incertaine…

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png