GILLES DECAVEL

Parcourir le monde, parcourir des villes, parcourir le temps oui, mais... parcourir des instants.
L'aveuglement d’une lumière, la musicalité de l’eau, l’empreinte d’une sieste, la solitude d’une lune... Des instants sans date, et, qu’importe l’endroit, des instants d’une saison passée et à venir.

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png