GILBERT LANGE

Nous aimons, au cœur de l'été, ces moments brefs et sincères où l’événement s'invite dans une conversation à bâtons rompus, quand les amis rassemblés autour d'un verre, après avoir refait le monde et reconstruit l'Art avec un tant soit peu de mégalomanie, se proposent des projets titanesques bien que, sur le moment, ils paraissent tout à fait réalisables et bien faciles à mettre en œuvre.
La phrase est jetée sur le tapis sans vraiment y penser, comme au sortir d'une distraction somnolente. Et l'aventure commence : publier sur le web, sur le thème de l'érotisme, un triptyque par jour pendant un an.
Trouver où se cache la sensualité est une olympiade sans limites. Ces courbes ? Ce rayon d'or matinal ? Ce croassement de corvidé ? Ce frémissement subit de l'épiderme ? Cette transparence floconneuse d'un jus d'agrume ? Ces arbres centenaires sous la giboulée ? Ce rouge à lèvres ? Cette chaleur devant le poêle ? Ce regard surpris ? Ce simple biscuit ? Cette foule ? Ce pli ?
Chacun et chacune, en suivant leur piste, peuvent s'abandonner en une intimité comblée d'énergie affective, leur propre monde fantasque, leur sensibilité.

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png