ANTON ZATZÉPINE

A étudié la photographie à l’Université Paris 8 tout en effectuant de longs séjours à l’étranger, principalement au Brésil où il a travaillé au sein de différentes structures photographiques et éducatives. Photographe et également professeur de photographie et conférencier au Centre Georges Pompidou, il encadre des ateliers d’accompagnement artistique auprès des jeunes et des adultes. Ses images fixes ou en mouvement s’articulent autour de l’espace public comme lieux de rêves. Il a été notamment lauréat du Portfolio Review des Rencontres Photographiques d’Arles et l’une de ses séries photographiques a inauguré le premier numéro de la revue en ligne Purpose (www.purpose.fr). Ses réalisations sont présentées sous la forme de tirages et en projections.

Télescopages : À la rencontre de mes songes

L’espace urbain est propice pour observer et viser les passants croisés au hasard du regard. Ici les figures humaines sont isolées, par le cadrage, de leur contexte, de l’environnement dans lequel elles évoluent. Elles sont à la fois mises en valeur et enfermées dans le cadre qui les morcelle, et les rassemble. Elles acquièrent le statut de corps tronqués, tronçonnés, de formes abstraites qui tendent vers un devenir sculpture. Ces corps portent cependant une histoire véhiculée par les postures, les gestes, les vêtements et les accessoires. Une histoire qu’il resterait à réactiver.
Focaliser le regard sur les gestuelles, les apparats de leur pantomime du déplacement. Figures humaines en suspension, proches d’un basculement imminent, dont certaines bravent littéralement la pesanteur, elles apparaissent comme participantes d’un rituel de téléportation.
Décontextualiser l’espace de nos rues pour universaliser une poétique du geste. L’espace tend en effet à s’effacer pour privilégier ses acteurs et les inscrire dans une théâtralité mystérieuse d’enchantement de l’espace public.

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png