EN EXPOSITION DANS CE NUMÉRO :

Photographe professionnel depuis 2008, je me suis spécialisé dans la photographie de studio. J'y réalise des portraits, des images de mode et de publicité mais également des séries plasticiennes.

Après avoir remporté les prix Broncolor en 2008 et SFR Jeunes Talents en 2009, mes images ont été exposées à plusieurs reprises à Paris et Tokyo lors d'expositions collectives et personnelles. Mon travail est fortement marqué par l'influence des cultures alternatives : rock, punk, mouvements des modernes- primitives, mais aussi les univers geeks dans leur ensemble (manga, comics, jeux-vidéos, science-fiction).

Depuis septembre 2011, je suis installé aux portes de Paris pour créer un studio de création : le studio Five Monkeys (http://www.studiofivemonkeys.com/). Ce dernier est un lieu d'expérimentation technique et de création artistique. J'y pratique la photographie, la vidéo et le scan 3D.

J'ai également rejoint le programme Canon Ambassador au rang d'Explorer depuis Juin 2012. Je réalise pour eux des conférences, des masterclass, des tests produits et des images utilisées dans la communication de la marque.

Parmi mes influences on compte les photographes Erwin Olaf, Desiree Dolron et Guy Bourdin, les cinéastes David Cronenberg, Wes Anderson et Darren Aronovfsky, les musiciens David Bowie, Bob Dylan and Trent Reznor...

__________

"Onnagata" traite de la représentation du genre, à travers la figure des Onnagatas, acteurs travesti jouant les rôles de femme dans le théâtre Kabuki traditionnel. Véritables êtres transgenres, ils étaient les objets de désir ultime de leurs contemporains, capables de séduire aussi bien les hommes que les femmes. Réalisée à Paris, cette série met en scène 3 mannequins eux-même transgenres et a été exposée à nombreuses reprises.

"En 1630, quand le Shogunat interdit aux femmes de jouer les pièces Kabuki, des éphèbes prennent leur place et interprètent les Wakashu Kabuki sous le nom d'Onnagata. Ces acteurs travesti dans la vie privée comme sur les planches, enflamment les passions. Leurs apparitions chocs - accompagnées de rixe et de scandales- provoque une nouvelle interdiction de l'état en 1652." Agnès Giard, l'imaginaire érotique au japon.

"Onna-Bugeisha" en est le pendant, en traitant de la figure des Onna-Bugeisha, femmes guerrières assumant au combat des rôles habituellement réservé aux hommes, dont la plus connue est Tomoe Gozen. Véritable « Jeanne d’Arc » japonaise, celle provoquait la terreur de ses ennemis. Réalisée à Tokyo, elle mélange des pièces d’armures et des tenues de hautes coutures réalisées par des créateurs japonais dont les créations réactualise des éléments de vêtements traditonnels.

COUV F_LERUSSE_BD_14_12_19 copie.jpg

CORRIDOR ÉLÉPHANT GALLERY

Et si votre travail était exposé sur le site galerie et relayé

sur nos réseaux sociaux à l'année ?