Maya Paules est née en 1985 dans les Pyrénées Atlantiques. Lorsqu'elle obtient sa licence de Lettres en 2009, elle part en Amérique du Sud, d'abord au Venezuela puis en Argentine. À Buenos Aires, elle se forme à la photographie et au cinéma. Peu à peu s'installera cette thématique de la disparition, cet horror vacui qui n'aura de cesse de hanter ses images. Depuis son retour en France en 2012 elle développe une photographie plus plasticienne où elle s'intéresse à l'accident, au grain, au rapport brut et brutal avec l’image. Pour produire cette ultime série intitulée Diemocratie, la photographe a documenté le soulèvement en France, jusqu’à ce qu’un matin de décembre 2019 à Bordeaux, la BRI (Brigade de Recherche et d’Intervention) décide de la mettre au chômage technique. Mise en examen pour association de malfaiteurs, la photographe est interdite de paraître en Gironde, de sortir du territoire, de manifester et d’entrer en contact avec son compagnon également présent sur les lieux de l’arrestation. Elle est soumise à un contrôle judiciaire strict qui l’oblige à pointer tous les mardi à la gendarmerie de son village et ce, depuis le 7 décembre 2019. Elle a cessé toute activité photographique depuis ce jour.