Un parcours professionnel d’une trentaine d’années dans l’univers du social est sans aucun doute le fondement de ce Regard que Maf porte aujourd’hui, au travers de son objectif, sur les individus qui passent. Ou s’arrêtent. Sur ces instants éphémères du moment présent qui dessinent un passé. Un lendemain aussi certainement. Sur ces contrastes qui font la profondeur et l’unicité de chacun, de son existence. Ressentie, présumée.

Son chemin personnel, avec ses joies, ses souffrances, ses incompréhensions ... est aussi le fondement de cette recherche incessante de l’authenticité.

Ses projets et escapades photographiques sont des modes d‘expression de son élan vers l’humain qui la caractérise. Ils se portent sur l'essence de l'humanité qu'elle essaie de chercher dans l'intimité de l'individu, sans jamais verser dans le voyeurisme ni dans une recherche d'esthétisation à tout prix. Elle tente de capter l'intensité d’un instant, d'une émotion révélant avec pudeur des bribes d'inconscient. Celui de ses sujets, le sien, le nôtre ...

Sa série « Chacun sa route, chacun son refuge ... », primée en 2016, continue à faire son chemin, ici et là. Comme le temps ...

Ses parcours intimes l’ont amenée à orienter son travail photographique sur le thème du « JE SUIS » exposé en Galerie, en Collège, et dans l’univers du handicap (photos, livres et courts métrages).

Son projet photographique « Extrêmes » est lié à cette humanité qui l’intrigue et qu’elle cherche encore à comprendre ... Il a été présenté au Festival Européen de la Photo de Nu en Mai 2019.