EN EXPOSITION DANS CE NUMÉRO :

CORRIDOR ELEPHANT met en place des échanges de contenus avec d'autres magazines en ligne que l'Éléphant suit, lit, aime.

https://www.tk-21.com  

TK-21 LaRevue, en ligne depuis juin 2011 est une aventure collective, participative, qui introduit dans les débats sur les images aujourd'hui, des analyses et des points de vue échappant à la doxa.

TK-21 LaRevue présente et analyse des images venant du monde entier, elle ne soutient aucune ligne esthétique particulière, mais tente de comprendre ce qui aujourd'hui s'impose comme élément déterminant dans la société et en quoi l’image y participe.

TK-21 LaRevue est devenue un opérateur culturel mettant en place des expositions, des programmes d'échanges et de rencontres avec des artistes étrangers et s'inscrivant dans le champ éditorial  avec le magazine papier OVNI et des publications d'ouvrages sur des artistes.

LI HAO   

Li Hao est un photographe expérimental, originaire de Taiwan. Il a vécu cinq ans en France, entre 2008 et 2013, et a étudié la photographie à Paris. Il fait partie des artistes invités dans le cadre de l’exposition « Le supermarché des images » au Jeu de Paume, jusqu’au 7 juin.

Chaque jour à la même heure, je retourne au même endroit et j’utilise le même cadrage. Je me limite chaque fois à presser sur l’obturateur et rassemble ainsi plusieurs images sur le même négatif. 

L’image du supermarché a été obtenue en prenant des clichés dans 7 ou 8 supermarchés différents à Taiwan, au cours de la même après-midi. Pour une autre image, réalisée à la gare de Lyon, j’ai pris une photo par jour au même endroit 16 jours de suite, en me limitant à un seul cliché par jour. 

Au maximum, j’ai rassemblé jusqu’à 16 clichés sur le même négatif, ce qui a exigé un calcul rigoureux du temps de pose, car avec un temps normal d’exposition, le film aurait été surexposé. En extérieur, je devais aussi mesurer à chaque fois la luminosité, qui change chaque jour, afin de faire un calcul pour adapter le temps d’exposition en conséquence.

De nos jours, chacun peut prendre des photos régulièrement avec son téléphone, sans difficulté. Mais il est rare de se poser des questions sur la manière dont nous prenons des photos, et en quoi cela a une influence sur nos vies. J’essaye de faire de la prise de vue un rituel afin d’évoquer le quotidien, contrairement aux images que l’on peut voir sur snapchat par exemple, qui sont des instantanés que l’on pourrait capturer avec n’importe quel appareil photo.