EN EXPOSITION DANS CE NUMÉRO :

CORRIDOR ELEPHANT met en place des échanges de contenus avec d'autres magazines en ligne que l'Éléphant suit, lit, aime.

https://www.tk-21.com  

TK-21 LaRevue, en ligne depuis juin 2011 est une aventure collective, participative, qui introduit dans les débats sur les images aujourd'hui, des analyses et des points de vue échappant à la doxa.

TK-21 LaRevue présente et analyse des images venant du monde entier, elle ne soutient aucune ligne esthétique particulière, mais tente de comprendre ce qui aujourd'hui s'impose comme élément déterminant dans la société et en quoi l’image y participe.

TK-21 LaRevue est devenue un opérateur culturel mettant en place des expositions, des programmes d'échanges et de rencontres avec des artistes étrangers et s'inscrivant dans le champ éditorial  avec le magazine papier OVNI et des publications d'ouvrages sur des artistes.

Ces photos ont été prises durant entre 2016 à 2019 avec un appareil Polaroid Fuji Instax Wide 300. A travers tous les backrooms de la capitale, la nuit entre 20 h et 5 h du matin.

Je me suis immiscer pendant 3 ans dans le monde des backrooms, la nuit. J’ai gagner la confiance de ces hommes, gays, pour les prendre en photos dans des situations parfois dérangeantes, ou tout simplement prendre leur portrait. 

Pour cela il a fallu s’armer de patience et attendre de longues heures au bar, en buvant beaucoup d’alcool, à discuter et en sniffant du poopers avec certains d’entre eux, car à jeun je n’aurai pas eu le courage, et ce au moins 4 fois par semaine pendant ces trois années.

Prendre des photos est totalement interdit. La plupart du temps je dissimulais mon appareil sous ma veste pour ne pas attirer l’attention des responsables de l’établissement.

Et une fois rentré a l’intérieur, je pouvais commencer mon reportage.

Une fois la confiance gagnée la confiance des hommes, la plupart du temps je leurs demandais l’autorisation mais quelques fois je prenais des clichés sans leur consentements et je m’arrangeai ensuite pour négocier, en leurs offrant un polaroid d’eux, ce qui fonctionnait.

Il est arrivé quelques fois que ce soit moi le modele, je leurs demandai de prendre un polaroid de moi entièrement nu !

Finalement ce fut une bonne experience durant ces 3 années, mais très éprouvante.

J’ai obtenu une centaine de clichés et j’en ai sélectionner une cinquantaine.

COUV F_LERUSSE_BD_14_12_19 copie.jpg

CORRIDOR ÉLÉPHANT GALLERY

Et si votre travail était exposé sur le site galerie et relayé

sur nos réseaux sociaux à l'année ?