Photographe depuis toujours ou presque, je travaille actuellement sur deux séries en parallèle depuis 5 ans environ, même si certains clichés de ces séries sont beaucoup plus anciens. Comme quoi le hasard n'existe pas : cela montre que ces séries, n'étant matérialisées et exprimées en tant que telles que relativement récemment, existent dans mon esprit depuis beaucoup plus longtemps.

Techniquement, même si je travaille en numérique, je me comporte comme un photographe argentique à l’ancienne : aucun « mitraillage », aucun recadrage, aucun trucage. La photo fonctionne telle quelle ou sera éliminée.

Inspirations : Willy Ronis, Édouard Boubat, Robert Doisneau, Sabine Weiss (entre autres)

_________

Le regard peut-il tromper une impression ?
En jouant sur les formes, la lumière, l’échelle et les ombres, j’espère interroger le regard des autres sur les compositions et les clichés parfois audacieux, voire étranges, mais toujours épurés et vrais, sans trucages, nus, dans une volonté esthétique manifeste qui n’a pas obligatoirement pour but de s’interroger sur le sujet photographié.
La recherche graphique et l’émotion devant une image importent plus que l’interrogation sur le “qu’est-ce ?”

couv_I_SCOTTA.jpg