EN EXPOSITION DANS CE NUMÉRO :

Photographe Freelance. Né en France. Diplômé de l’école de photographie de Paris. Travaille dans les milieux de la motocyclette et de l’automobile, presse ou commercial (Cafe Racer magazine, Kawasaki, Yamaha, Triumph, Red Bull, Peugeot Sport...).

__________

Petites choses sans importance

Personne ne passe par hasard dans cette région du nord du Loir-et-Cher et du sud de l’Eure- et-Loir, dite du Perche Vendômois, à environ 150 km de notre capitale. Ou plutôt, on y passe, mais on ne s’y arrête pas. Comme de nombreuses zones rurales, le Dunois et le Vendômois ne représentent pas, peu, ou plus des « pôles d’attraction ». La Nationale 10, qui traverse cette zone du nord au sud, est le témoin passif, à mesure qu’on s’en éloigne, de l’évolution de cette ruralité à l’ère moderne.

Un enfant le front collé à la fenêtre de la voiture de ses parents y remarquerait de nombreuses petites choses sans importance. Mais pas si insignifiantes que cela. Ces choses non spectaculaires dressent, une à une, un portrait d’une partie de la campagne française et des petites villes de provinces un peu perdues, même si pas si reculées que cela. Témoins du passage du temps. De son acceptation de la modernité ou non. Traces de vies passées, présentes ou futures. De désertification, d’abandon, de résistance et souvent de liberté, de joie simple.

Ces petites choses sans importance sont le cœur de ce travail au long court. Les photographier une à une au long des saisons d’une année complète. Chacune révélant une histoire en soit. Posant de nombreuses questions aussi, souvent sans réponse.
Personne n’apparaît sur les images. Seules ces petites choses non spectaculaires racontent l’histoire. Seuls les objets perpétrés ou abandonnés par l’humain font sens. Au bord des routes, dans les rues, dans les espaces publiques. La photographie américaine, qui s’est souvent attardée sur ses espaces de la campagne profonde auxquels personne ne semble (plus) s’intéresser, a beaucoup influencé ce travail dont l’essence est documentaire.

Conçu comme un journal quotidien, ce projet a débuté entre le Dunois et le Perche Vendômois. Entre Chartres et Vendôme, le long de la N10 et surtout sur ses alentours. Elle tend à s’élargir à des zones de moins en moins voisines, à la recherche des témoins d’une époque passée, d’un changement d’ère. Un certain portrait de la ruralité française actuelle à travers de petites choses sans importance.

COUV W Ludovic Le Guyader_NATURES URBAIN

NIEPCEBOOK N°13

ARCHITECTURE & POLAROID

Soutenez la revue !

Disponible en édition particpative jusqu'au 02 mars

W_OK_CATHY PEYLAN.jpg