Né à Somain (Nord) en 1971, je vis et travaille dans les Yvelines.
Je suis membre du collectif photographique 1 Instant depuis 2014.
J'ai reçu en mai 2016 le Prix du jury au Polaroid festival de Paris pour un extrait de ma série « PPP 1975 - Portrait de Pier Paolo Pasolini, le 2 novembre ».
J'ai été lauréat du festival Manifesto 2016 (Rencontres photographiques de Toulouse) sous la présidence de la photojournaliste et artiste Letizia Battaglia.
En 2017, j'ai été un des 10 finalistes du European Photographer award, organisé par le Festival della Fotografia Etica, Lodi, Italy. Je fais partie des 6 lauréats du Prix Photoeil, décerné lors des Rencontres cinématographiques de Cerbère par la galerie Photoeil. Ce festival et ce prix honorent la mémoire du philosophe Walter Benjamin.

Une partie de la série Rehab est présente dans le livre “Les rendez-vous photographiques au Belvédère du Rayon vert”, qui célèbre 10 ans d'expositions lors des Rencontres cinématographiques de Cerbère-Portbou (parution octobre 2019, Photoeil éditions)

J'utilise le moyen format argentique et le Polaroid.
Mes images explorent une réalité dégagée du superflu et mettent en scène une représentation "sur l'os" d'une émotion, d'un instant.
Il peut être question d'identité, de rencontrer ce qui n'existe plus. Si j'évoque les limites, les frontières, ce sont celles qui me séparent des disparus ou du presque là. Narrer sans imposer, avec en ligne de mire la célébration discrète de ce qui persiste et des lucioles fragiles et entêtées.

__________

PPP1975 - Portrait de Pasolini, le 2 novembre

Série lauréate du festival Manifesto, Rencontres photographiques de Toulouse

Le 2 novembre 1975 on retrouve le corps du poète sur la plage d’Ostie. Maria Teresa Lollobrigida, qui a découvert le corps, déclare dans sa déposition : « Cela ne ressemblait pas à un homme. On aurait dit un tas de chiffons ». Il a été frappé à coups de bâton et écrasé par sa propre voiture. Oreille arrachée. Cinq doigts coupés. Dix côtes cassées. Nez cassé. Cœur et foie éclatés. Etc.

La veille de sa mort, dans un dernier entretien, Pasolini déclare « Il n’y a plus d’êtres humains, mais d’étranges machines qui se cognent les unes contre les autres ». Son ultime réponse retranscrite fut « Nous sommes tous en danger ».

Une disparition scandaleuse pour une vie scandaleuse. Voilà à quoi on a parfois réduit la fin de Pasolini.
Je veux contrer cette facilité en inventant d’autres images décrivant cet événement, où la violence ne serait pas cachée mais comme désactivée.
Peut-être est-il question, dans cette autopsie poétique, de rétablir l’intégrité d’un corps.
Mon allié est le polaroid (au SX70) dont j’utilise la fonction traditionnelle de « portrait de famille », comme lorsqu’on l’utilisait pour immortaliser un parent dans une situation banale... Il m’est précieux pour trouver une forme de proximité avec l’événement, hors de tout réalisme ou sensationnel. D’où ces images instantanées infidèles au réel, le tenant en respect.

En plus de fragments physiques, je mets en scène des fragments de pensée : « il n’y a plus d’êtres humains », phrase prononcée la veille de sa disparition, ou encore Pétrole, roman en cours d'écriture. À côté du corps, je souhaite proposer un instantané de ce que Pasolini avait en tête ce jour-là, ce à quoi il pensait jusqu’au moment de recevoir les coups.

Finalement, en tournant le dos au scandale et au sanglant, je cherche une traduction permettant le retour d’une part d’humanité. Comme pour offrir à Pasolini une fin alternative, qu’il puisse dire comme Accattone, dans l'ultime scène :

Maintenant, je me sens bien.

/ Titres des images /

01_Une oreille au bord de l'eau
02_Le coeur de Pier Paolo Pasolini
03_La chair (1)
04_La chair (alternative)
05_Cinq doigts de Pier Paolo Pasolini (scène 1) 06_Cinq doigts de Pier Paolo Pasolini (scène 2) 07_Cinq doigts de Pier Paolo Pasolini (scène 3) 08_Cinq doigts de Pier Paolo Pasolini (scène 4) 09_Côte et bâton 1
10_Côte et bâton 2
11_Côte et bâton 3
12_Il n'y a plus d'êtres humains (1) 13_Crépuscule des porcs
14_Il n'y a plus d'êtres humains (2)
15_Il n'y a plus d'êtres humains (3)
16_Il n'y a plus d'êtres humains (4)
17_Pétrole (scène 1)
18_Pétrole (scène 2)
19_Pétrole (scène 3)
20_Pétrole (scène 4)
21_Tas de chiffons sur la plage d'Ostie