XAVIER RUFIÉ

Je suis né à Paris XVe en 1955, la veille de la Fête des travailleurs, à midi, ce qui explique mon peu d'enthousiasme pour le travail et ma faim fréquente.
En 68 j'ai découvert la photo à travers les photos des manifs. Je les découpais dans le journal de mon grand-père.
Cependant j'ai dû attendre1976 pour me payer mon premier appareil, un canon FTB avec un 50mm.
Autodidacte, mon apprentissage a été long, et puis mon activité professionnelle a été perturbante, même si elle m'a permis d'acheter le matériel.
___________

Je suis avant tout un photographe urbain.
J'ai besoin d'être imprégné de mon sujet et je ne conçois pas de faire des photos autrement qu'en série. Je dois donc trouver mon sujet et savoir exactement où je veux aller, quitte à modifier en cours de route le projet au vu des premiers résultats, avant de faire une photo.
La déchèterie n'échappe pas à cette conception.
La déchèterie est un lieu bien connu des Parisiens. On la voit de loin sous toutes les coutures. J'habite en face.
J'ai mis deux ans avant de faire la première photo de ma terrasse. Je me suis donné des contraintes, toujours le même cadre et la photographier pendant un an. Pour avoir toutes les saisons, et voir les évolutions du décor, il y en a, bien qu'imperceptibles. Les branches de l'arbre en premier plan par exemple, qui
aujourd'hui n'existe plus.
Ce qui a suscité mon intérêt c'est que malgré la laideur de l'environnement, le ciel et la lumière semblaient résister, dans leur infinie diversité, à toute cette
pollution, celle de la déchèterie mais aussi du périphérique sur sa gauche, de
l'autoroute derrière elle, plus la pollution visuelle.
Je ne voulais surtout pas faire une série sur le thème : "voyez comme cette déchèterie est laide".
J'ai juste contemplé cette confrontation.
J'ai tenté de suivre en toute modestie, le célèbre principe de Paul Klee : "L'art ne reproduit pas le visible ; il rend visible".

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png

CORRIDOR ELEPHANT met en place des échanges de contenus avec d'autres magazines en ligne que l'Éléphant suit, lit, aime.

https://www.tk-21.com

TK-21 LaRevue, en ligne depuis juin 2011 est une aventure collective, participative, qui introduit dans les débats sur les images aujourd'hui, des analyses et des points de vue échappant à la doxa.

TK-21 LaRevue présente et analyse des images venant du monde entier, elle ne soutient aucune ligne esthétique particulière, mais tente de comprendre ce qui aujourd'hui s'impose comme élément déterminant dans la société et en quoi l’image y participe.

TK-21 LaRevue est devenue un opérateur culturel mettant en place des expositions, des programmes d'échanges et de rencontres avec des artistes étrangers et s'inscrivant dans le champ éditorial avec le magazine papier OVNI et des publications d'ouvrages sur des artistes.