THIERRY MAZUREL

Photographe parisien, né à Versailles avec des origines belges et roumaines, Thierry Mazurel a suivi un cursus European Business Studies à Bordeaux, Hull (UK) et Munich.
Musicien, co-fondateur des groupes Jack the Ripper, The Fitzcarraldo Sessions, Valparaìso, il s’investit dans la photographie en 2016 en suivant une formation au sein de L’œil de l’esprit avec Adrian Claret puis en participant au 1er FotoMasterclass animé par FLORE et Sylvie Hugues. Une dizaine d’expositions depuis, parmi lesquelles Arles Off 2021, Roma TAG Gallery, Journées Européennes des Métiers d’Art, Rencontres photographiques du 10ème...
Son travail photographique se concentre sur l’Europe, ses frontières invisibles et ses paysages. Partant d’évènements historiques, il écrit en images un récit fictionnel où musique et littérature ne sont jamais loin.
_____________

D
triangle song
à la recherche de Kaspar Hauser
La Franconie est une enclave de la Bavière. Le photographe la découvre à la lecture d’Oskar Panizza, écrivain allemand (oublié) du 19ème siècle. Dans L’Auberge de la Trinité (1893), l’auteur met en scène des personnages en errance perpétuelle dans une campagne brumeuse, hostile et régie par des lois inquisitrices.
C’est aussi dans cette région, à Nuremberg, qu’apparaît en 1828, sorti de nulle part, Kaspar Hauser, un étrange adolescent qui suscite encore aujourd’hui les plus grandes interrogations parmi les historiens et les conteurs. Après douze ans d’isolement total, comment a-t-il appréhendé les hommes et leurs préceptes, les animaux, la nature et les choses ?
« Ceux dont l’imagination est plus forte que la raison ne devraient jamais voyager seuls »
écrivait Oskar Panizza.
Après un 1er voyage en 2016, Thierry Mazurel est reparti en Franconie pour capturer en images les traces de Kaspar Hauser et les fantômes de Panizza.

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png