MARIE-PIERRE LAMBELIN

Le jour où j’ai retrouvé les sensations de la perception derrière un viseur d’appareil photo, j’ai recommencé à voir les gens, les choses, différemment, mieux, et j’ai retrouvé mon chemin.
La photographie (argentique) est le moyen d’expression de mes émotions, mon terrain de jeu dans la rue. J’aime voir la poésie émerger du bitume : aller à la rencontre des gens, être touchée par ces scènes incongrues, drôles et émouvantes, voir la beauté de certains éléments urbains (graphs, architecture…).
___________

SHORT STORIES FROM THE CITY : BERLIN
Depuis l'enfance, j’ai toujours baigné dans cette culture d’amitié franco-allemande cultivée par ma famille, et par toute cette génération ayant souffert de la guerre et rêvant d'une belle construction européenne.
En 2015, 27 ans après un voyage scolaire marquant à Berlin peu avant la chute du Mur, je renoue contact avec la ville et une amie allemande, et j’ai cette sensation de retour aux sources, à la maison, comme une évidence.
À l’occasion d’un séjour à Londres cet été, je me suis posé la question de ce qui faisait mon attachement à Berlin plutôt qu’à cette dernière. L’Allemagne a toujours été pour moi une terre d’étonnement et de sensation que ce pays était précurseur, que ce soit en matière de vivre ensemble, de liberté d’être, d’écologie…
Cette série est un portrait de Berlin la verte, belle et rebelle, libre et spontanée, accueillante et sans jugement.
Berlin, 2015-2019

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png