JENNY ECOIFFIER

Née en 1950 à Neuilly-sur-Seine, diplômée de l’École des Arts Appliqués à l’Industrie en section photographie et publicité, j’ai perfectionné ma technique photographique en suivant le stage de Claudine et Jean-Pierre Sudre en 1971-72. Cette année a décidé de mon entrée en photographie et de mon métier. J’ai complété ma formation par une licence d’Arts plastiques à la Sorbonne.
Installée à Toulouse pour exercer en tant qu’artisane photographe, j’ai participé alors, pendant quelques années, à la Commission d’inventaire des monuments historiques de Toulouse Midi Pyrénées. Revenue à Paris en 1981, je suis entrée à la Bibliothèque nationale où j’ai travaillé pendant 24 ans. Pendant toutes ces années je menais en parallèle mon travail artistique. Le calme des objets, des architectures et des paysages m’attirait beaucoup plus que les portraits ou les reportages. C’est par l’intermédiaire des activités ou des productions des femmes et des hommes, des traces qu’ils laissent ce faisant, que je les rencontre.
Pour mes travaux artistiques, je me suis d’abord tournée exclusivement vers la photographie argentique noir et blanc dont j’assurais toutes les étapes. J’estimais chacune de ces dernières essentielles pour la qualité globale de mon travail. La découverte de l’œuvre des Nouveaux Réalistes et de celle de Rauschenberg m’a beaucoup impressionnée. Ainsi, à partir des années 90 j’ai laissé libre cours à mon imagination sans restriction de médium. J’ai alors retrouvé mes pratiques des années passées aux Arts Appliqués en intégrant objets et matériaux divers à mes photographies. Dès lors, toutes les approches de mes activités professionnelles - artisanat, Commission d’inventaire et BNF - ont contribué à nourrir mon travail artistique.
Depuis 2004, j’ai dû abandonner le travail de laboratoire argentique pour des raisons de santé. Rompant radicalement avec mes pratiques techniques antérieures, je me suis tournée vers le numérique et le tirage jet d’encre. L’usage de la couleur et du grand format m’ont permis de nouvelles expérimentations pour créer des images métaphoriques ou simplement poétiques, telles que les « photo-aquarelles ».
______________

Longtemps, dans ma démarche artistique, je me suis intéressée essentiellement aux natures mortes et aux traces laissées par l’humanité sur les paysages, les villes et les objets.
Fin 2010, quatre mois à peine avant le tsunami de Fukushima, j’ai fait un voyage au Japon. Quelques mois après la catastrophe, un ami peintre japonais m’a sollicitée pour participer à une vente d’œuvres d’art dont les produits seraient destinés aux victimes. Toutes les œuvres devaient être au même format 30x30 cm. J’ai proposé une série de cinq petits formats issus de mes prises de vue de Matsushima, aux jardins magnifiques, anéantis par les eaux.
J’ai imprimé une première photo sur un papier destiné au tirage numérique mais qui ne fixait pas bien les encres. Par mégarde, j’ai laissé tomber une goutte d'eau sur la photo, la tachant. J’ai alors poursuivi cette dégradation de l’image avec de l’eau étalée au pinceau jusqu’à l’effacement, comme l’avaient été, par les intempéries, les jardins que j’avais photographiés. Ma première photo-aquarelle était née. Les suivantes ont donc été réalisées à partir d’images du Japon. Par la suite j’ai appliqué ce procédé à d’autres sujets, provoquant des tempêtes sur le papier ou évoquant, par cette dégradation de l’image, un glissement de son sens. J’ai appelé ces images les « photo-aquarelles » car elles sont nées de l’eau et d’une utilisation des pigments du tirage jet d’encre, à la manière de l’aquarelle.
Telle une Cassandre du changement climatique, j’ai été ainsi amenée à m’intéresser non plus seulement aux traces produites par l’humanité, mais encore à leur effacement par les éléments naturels et les accidents. Comme dans une sorte de miroir devant la réalité, de symbole, mon pinceau devenait alors, à son tour, l’outil d’un processus de déstructuration de l’image avant destructions réelles annoncées.

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png