JEAN-LUC BOHIN

Maîtrise de Lettres Modernes. D.E.A. de Linguistique.
Photographie argentique : illustration, architecture, nature, paysage urbain.
Photographie digitale : architecture et botanique. Paysage végétal (forêt, etc.), lapidaire (volcans, granits côtiers, montagne…). Photographie d’abstraction.
____________

Voyons Voir

La photographie de nature (forêt, volcans, littoral, montagne...) est d’abord une attitude d’observation de l’écosystème dans lequel nous vivons, qui fait prendre conscience au photographe de l’interdépendance fondamentale de notre ego d’homo sapiens et du milieu naturel dans lequel et grâce auquel nous vivons.Rendre compte visuellement de cette interdépendance est montrer l’absolue fragilité de note espèce parmi des milliers d’espèces vivant avec nous et en nous (nous sommes constitués de bactéries...!). Notre existence n’est donc pas éternelle, mais relative. Et avant l’Art Photographique, il y a un processus de création cosmique dont l’activité artistique représente un contingent mimétisme.
Créer n’est autre que re-créer. À ce niveau il s’agit d’un outil de communication perpétuant un processus ininterrompu qui est en nous et hors de nous, qui est dedans et qui est dehors, sans cesse en mouvement et impermanent, sans substance.

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png