HÉLIOS-SABATÉ BÉRIAIN

FUKUSHIMA FLOWERS
Des années passées à l’Université de Saint-Denis, son mémoire en Art et Technologie de l’Image portera essentiellement sur une vision anthropique et anagogique des vitraux de l’Abbé Suger.
Il rencontre Jean-François Lyotard, qui prépare l'exposition "Les Immatériaux"; cet événement sera marquant dans sa progression poétique. Les musiques électroniques, dont celles de Iannis Xenakis, le conduiront vers une abstraction des formes et des concepts pour fonder sa notion de « poème électronique ». L’association des nouveaux média aux nouvelles formes de langage issues de cette hybridation intertextuelle devient pour l’auteur un engagement transitoire et sociétal déterminant. Sa langue apparaît dès lors comme un manifeste d’esthétique électronique et sa prose vectorisée.
La création des éditions sonores Artalect -textes lus par les auteurs- en 1982, favorisera des rencontres décisives. Fortement imprégné des ouvertures de la Poésie Sonore par son cheminement à l'ombre du poète et ami Henri Chopin, il transmute le verbe, lui restituant une multiplicité de facettes, tant graphique que sonore.
Hélios Sabaté Beriain crée des images que lui impose son temps, c’est au bord de la révélation et du dévoilement que s’exprime son inspiration.
Il nous mène dans un éblouissement des éléments de nos vies appelant par sa voix à une catharsis salutaire.

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png