C. SAMPEREZ BEDOS

Journaliste dans la presse écrite régionale pendant une vingtaine d'années, j'ai tiré un trait sur mon métier en 2014. Mais je n'ai pas renoncé à mon goût pour les bonnes histoires. En parallèle et depuis des lustres, je mène des projets artistiques en photographie.
J'ai repris mes études en 2017 au CREADOC (université de Poitiers), en master écriture et réalisation documentaire. Aujourd'hui, je fais de l'épreuve du temps, de mon implication personnelle et de ma subjectivité, mes alliées pour me frotter au réel, en tirer matière à récit sonore, visuel ou littéraire. J'anime par ailleurs des ateliers d'écriture créative.
__________

Fugue
Je pense silence et je vois solitude. Je pense silence et je vois passé.
Je vois les promesses de la nuit, des puits ouvrent leurs yeux, des forêts cachent les âmes, des bouts de ville effilochent leurs rêves.
Je pense silence et je ressens l'enfui.
Je pratique la photographie pour traquer des souvenirs qui ne sont pas les miens.
Je pratique la photographie pour traquer des fantômes qui sont bien les miens.
Je marche, je déambule peu importe où, dans mon quartier, dans des villes que je ne connais pas, sur les bords de mer inconnus et reconnus, je guette des trouées dans ce que je perçois. Je cherche l'éclair, la lueur, la brèche où me faufiler vers un ailleurs. Il n'y a pas de clé.
Dans le mille-feuilles des vies, de leurs présences et de leurs décors, je suis sensible au passage, à la trace, à la vibration. Je fais moisson d'images comme on fouille sous terre, comme on sonde un monde à jamais muet. Les images sont des lettres adressées au néant. Je les assemble pour crever la peau du silence.

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png