A.NA

Artiste auteur photographe, c’est après bien des errances que je me consacre enfin à l’art et plus particulièrement à la photographie.
À la fois devant et derrière l’appareil, j’explore et ne m’interdis rien, pourvu que je puisse laisser ma pensée sortir de moi, exprimer ce que je ne saurais mettre en mots, essayant d’extraire, de fixer, un peu de la « substantifique moelle », de saisir l’insaisissable, de retenir la vie.
La photographie est pour moi une tentative de réponse à l’intolérable, à la violence que me fait le monde. C’est sûrement cette vision de la création qui m’a poussée en 2019 à suivre le stage d’Antoine D’Agata aux Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles ; aller jusqu’au bout.

Mes sujets, je les trouve en moi, partant de mon identité, de ma filiation, de mon corps, de mon histoire qui rejoint celle d’autres ; c’est pourquoi je travaille principalement sur l’intime, la disparition, l’animalité, la mort.
Ce qui commence comme une confrontation se transforme rapidement en une cacophonie de tentations ne laissant que le sens de ce qui aurait pu être et l’improbabilité d’une nouvelle synthèse.
__________

« Uncarné » chante l’essence du corps universel comme objet ultime du désir.
Un carnaval de chair déshumanisée d’une violence latente mais douloureusement attirante.
Un oxymore.
Est-ce humain, animal, mort en vie, viande ?
Une chimère.
Dépouillé de ses attributs, ne reste que la matière primitive ; mythique, électrique ; parfois lubrique, parfois christique, une confrontation en équilibre, ambivalente. À point.
Le style abstrait et décontextualisé laisse affleurer les parts manquantes, esquisse une recherche de l’empreinte de l’invisible dans le visible où le temps n’a plus cours.

Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title
tk-21_logo.png