"TU N'ES PAS LÀ"

DUNIA AMBATLLE

 

Raconter le silence des mots qui ne se prononcent plus, que les lèvres devenues blêmes  et lointaines articulent sans que nul son ne se détache pour combler le vide. 

Les images sont encore à la fois floues et tellement réelles. On croit effleurer une épaule, voir le ciel, les yeux et le visage de l’ange évanoui. Et pourtant, le corps se trouble, le regard tremble derrière les vitres de ce que l’on n’est plus capable d’atteindre.

Absence de chair et pages volantes pour un souvenir aérien, éthéré, flottant dans le gris et l’ombre, rayonnant cependant dans la lumière striée des jours passés à attendre un retour impossible.

Absent le sang qui bat au creux des tempes stridentes de cris et de murmures que nous sommes incapables d’exhaler.

L’Absente est le livre-oiseau dont les ailes-pages s’élèvent pour chuchoter, à l’oreille de ceux qui restent, le souvenir des mots à jamais ancrés dans le mouvement et la douce violence de toute respiration.

L’Absente est le souffle de la brume au petit matin, une tasse oubliée sur une nappe cotonneuse ornée de flocons blancs fondant sur la langue comme les noms tant aimés et pourtant éphémères. 

L’Absente est un baiser glacé sous le soleil, un arbre décharné empli de sève, une rue vide et vivante, une boite sombre et froide. Mais, comme un grillage déchiré nous invite à la fuite, cette boite garde en elle un bien précieux.

A creux de l’obscurité, l’espérance, peut-être.

Site de l'éditeur