SUITE N° 2

Daniel Volpatti

J'écris les gerris par à-coups dans les flaques immobiles
aux reflets jaunes et verts bordées de joncs et de buissons
du Pellegrin, ruisseau de mon enfance
j'écris la chaleur de ces journées d'été, solitaire
j'écris le grésillement de l'air, la chaleur du chemin sableux
j'écris les sourds battements de mes tempes
j'écris mes yeux malmenés par la lumière crue du ciel vide
j'écris l'angoisse de ma jeune vie et ma spiritualité désespérée
j'écris mes balades le long de la côte
les chemins de racines de pierres et de sable,
mes visites à la chapelle de Léoube
où j'approchais ce nécessaire sacré qui m'a suivi toute ma vie

j'écris mon âge déjà et pourtant l'impression de l'oublier

j'écris la belle randonnée d'hier,
le froid sur le plateau au-dessus de Nesles,
et le gâteau au chocolat partagé à l'arrivée avec un crémant de Loire

j'écris les sous-bois de jacinthes bleues

j'écris ce bivalve qui fit mes délices
et qui depuis des ans n'est plus à mon repas

j'écris un visage au teint mat
aux yeux noirs comme l'onyx
et indiscrets pointant sous le pull serré
deux fraises de saison

j'écris la tranquille plénitude
de cette femme encore sur le fil de l'âge