LA MEMOIRE N’OUBLIE PAS

Catherine Raspail

Saint-Germain-des-Prés, un soir de pluie.
Alban, violoniste renommé, s’abrite des regards sous un large parapluie noir ailes de corbeau. Il se dirige d’un pas ferme vers l'Écume des Pages, désormais sa librairie préférée depuis la fermeture de La Hune. Sous le grand store vert et blanc, il marque un temps, replie son parapluie qu’il secoue, prenant garde à ne pas éclabousser les présentoirs de cartes postales ; puis il scrute un à un les livres présentés dans les vitrines.
Il cherche Un livre, Un auteur, celui qui sait écouter l’âm