FEMMES SAUVAGES

Martial Verdier / Sylvain Paris

Le projet « FEMMES SAUVAGES » a été réalisé aux bord de la Semoy — rivière trans-ardennaise — de 2016 à 2017 dans le cadre de la résidence artistique Rrose Semoy.

Martial Verdier est venu durant plusieurs étés photographier et filmer les modèles des « Femmes Sauvages » « body-paintées » par le peintre Sylvain Paris, lui même modèle et performeur avec son avatar innuit siniswichi, dans des mises en scène au cœur des Ardennes.
Avec ce projet, les nus de Martial Verdier deviennent des supports picturaux selon la modalité du body-painting, corps nus et peints exposés dans les paysages de foret et de rivières.
Plusieurs modèles, sont réunis et chaque prise de vue, et c’est la photo qui donne le tempo, 20 a 30 minutes, c’est le temps d’exposition du calotype et c’est le temps dont dispose Sylvain Paris pour peindre (ou être peint quand les rôles s’inversent).
Ces actions-performances sont le cadre d’une recherche picturale sur corps, à base de gouache, de pigments, d’éléments de la nature (feuilles, fleurs, terre, eau...), en interaction avec le paysage, jouant avec la prise de vue des chambres noires géantes de Martial Verdier.
Pendant ces longues prises de vues calotypique, Martial Verdier photographie numériquement la scène et les modèles. Ces détails seront le support des peintures sur toile réalisées ensuite par Sylvain Paris.

Femmes Sauvages :
La Panthère Pourpre
Tika Sula
Catherine
Anja Louisa
Guillaume
Nathalie
Eden
Philomène
Z Aya
________

Martial Verdier
J'explore la photographie depuis des années — thèmes, techniques, concepts, histoire… Je travaille principalement à partir de techniques historiques hybridées, aux très longs temps de poses ensuite assistées par ordinateur.
Mes sujets de prédilections sont le corps et les paysages industriels.
J'expose en Europe et en Asie.
_________

innuit siniswichi / Sylvain Paris
Peintre, auteur et performeur, Sylvain Paris crée en 2004 le personnage innuit siniswichi qu’il incarne lors de performances dont il publie les aventures en bande dessinée à La cinquième couche depuis 2006.
Il a fondé en 2012 l’association Rrose Semoy et organise depuis lors une résidence artistique chaque été.