EN EXPOSITION DANS CE NUMÉRO :

IMMURTALI : lieux eternels

C’était hier ou alors bien plus que ça.
C’était triste, ou plus joyeux, bruyant et absolument calme. Des voix, des cris, des silences interminables, des rires et des vies entières qui se font, se croisent, se cassent définitivement ou se réparent.

Un lieu saint, de recueillement et de dévotion qui a eu plusieurs vies depuis que sa vocation initiale n’est plus. Sa beauté blessée guette la prochaine aventure pour retrouver un éclat malheureusement terni.

Un endroit où la liberté disparait et où se jouent des drames, des tensions, des rencontres et des épreuves que seuls ceux qui les ont vécues sont légitimes à raconter.
Quand ils peuvent encore le faire...
Quand ils souhaitent cependant le dire.

Un point de rencontre, de soirées mondaines, où les sgiò se mêlèrent aux curieux, où les voyageurs frôlaient les habitués, ou la musique et les miroirs nimbaient fièrement de leurs reflets une dolce vita d’un autre temps.

Une passerelle enfin, indispensable autant que cruelle, où les destins frêles et incertains des espoirs chamboulés cherchaient une lumière et un peu de chaleur là où la vie n’avait offert que tumulte et chaos.

Aujourd’hui ces lieux tressant naguère des réalités si différentes ont pour réalité commune, le silence, l’érosion due aux affres du temps et les stigmates qui vont avec. Dans certains de leurs recoins on peut encore saisir les traces fidèles de la vie qui se fige brutalement. Le témoignage ainsi laissé nous relie subtilement avec un passé fascinant.

Parfois le temps et les hommes ont été trop cruels avec ce qu’ils furent et la blessure est profonde, distordant ainsi le fil du temps.

Il ne reste là en apparence que le murmure des fantômes et le vide des vivants.

C’est alors par la lumière que l’imperceptible peut resurgir à qui sait s’arrêter pour tenter de le capter...

Armand Luciani a arpenté ces couloirs, ces murs et ces cours. Il a posé son appareil et a laissé son intuition aller à la rencontre des énergies qui persistent. Il en a saisi des vibrations magnifiques permettant à chacun de laisser libre cours à ses projections face aux photographies. D’où que nous venions, qui que nous soyons, ces lieux nous parlent parce qu’ils sont immortels.

Immurtali est une plongée photographique dans quatre lieux magnifiques. Aujourd’hui désaffectés, ils attendent une nouvelle aventure, une nouvelle vie. Mais quelle que soit leur future destination, jamais ce qu’ils ont porté de drame et vie humaine ne disparaitra. Sò immurtali.