top of page

BAYONNE ENTRE NIVE ET ADOUR 
UN LIVRE D'ALAIN AUBRY 

DISPONIBLE EN SOUSCRIPTION DU 02 FÉVRIER AU 02 MARS  202"  

COUV_ALAIN AUBRY_BD.jpg

BAYONNE ENTRE NIVE ET ADOUR

ÉDITION LIMITÉE, NUMÉROTÉE ET SIGNÉE PAR LE PHOTOGRAPHE

________

Corridor Eléphant propose une collection de livres papier en édition limitée, numérotée et signée. Ces livres sont disponibles dans sa librairie en ligne.  

La maquette, l’impression et le choix du papier sont réfléchis avec l'auteur afin que l’ouvrage corresponde avec le plus de justesse possible à son travail. Le livre d'Alain Aubry sera imprimé sur un papier semi-mat 170 g. 

Cadrages justes oscillant entre certitudes et surprises, la photographie d’Alain Aubry ne se contente pas de figer une déambulation en noir et blanc dans la ville de Bayonne. Elle retranscrit la respiration, le rythme, les colères, la joie, et les désirs de la ville. L’ensemble n’est pas simplement montré en image, chaque émotion photographiée, arrêtée dans le temps, y est vivante imprégnant de son rythme de lecture, un lecteur devenu « promeneur ».

L’éditeur

Édition limitée, numérotée, signée par le photographe et certifiée par un cachet à froid. Format 15x21 cm (format cahier), 78 pages. 55 photographies.

38,00 € *

*(Frais de port inclus pour la France) 

L'INTERVIEW D'ALAIN AUBRY

Comment êtes-vous venu à la photographie ?

Je suis un photographe autodidacte. Je me suis intéressé à la photographie très jeune pour garder la mémoire de ce que je voyais. Cela a été les vacances, les paysages et les endroits où nous allions. Je me suis acheté mon premier réflex pour photographier ma fille qui venait de naître. Je suis passé ensuite au numérique, pas tout de suite, mais quand j’ai senti que cela m’apportait quelque chose. J’ai beaucoup lu, des livres techniques, mais surtout des livres de photographes. J’aime les livres de photographes. Ils m’ont permis de former mon œil. Ils m’inspirent.

 

Pourquoi avoir choisi le noir et blanc ?

Beaucoup de photos montrent le Pays basque, ses maisons, ses paysages, les rues de ses villes, les fêtes sous le soleil avec des couleurs très saturées, des rouges, des verts, des blancs.

Je voulais montrer Bayonne à toutes les saisons, à toutes les heures du jour et la nuit, sous le soleil, sous la pluie. Le noir et blanc permet de rendre les atmosphères que je voulais capter, de faire ressortir les ambiances. Et puis je trouve que le noir et blanc convient à Bayonne, une ville qui ne se laisse pas facilement découvrir tout en étant accueillante, qui a une âme.

 

 

Votre travail nous invite à une déambulation dans la ville de Bayonne, quel était votre postulat de départ ?

Je n’avais pas d’idée préconçue au départ. J’aime flâner dans Bayonne, dans ses ruelles, ses petites places cachées, ses boutiques, ses ateliers d’artistes et d’artisans. Il y a des bars, des peñas, des murs recouverts de « street art ». Il y a les bords de la Nive et de l’Adour. Il y a le Grand et le Petit Bayonne. Il y a le caractère basque présent. Il y a les fêtes. Il y a les gens à l’extérieur dans la rue et à l’intérieur dans leur environnement de travail. Une amie peintre m’a proposé d’exposer mes photos dans son atelier du Petit Bayonne. Les gens du quartier qui sont venus l’ont aimée. C’est ainsi que l’envie du livre m’est venue. Je l’ai organisé de manière à ce que le bayonnais y trouve ses repères, que le promeneur de passage découvre la ville.

 

Comment avez-vous travaillé cette série ?

Durant le premier confinement une envie m’a pris d’un appareil simple, avec un objectif de qualité. Du coup, dès que cela a été possible, j’ai acheté un Fuji X100V et j’ai commencé à photographier ce que j’avais sous les yeux pour apprendre à m’en servir. Cet appareil, avec son objectif fixe 23mm, léger, silencieux, a complétement modifié ma pratique. Il permet d’être proche des gens que je photographie sur le vif, en lumière naturelle, y compris en intérieur et de nuit, avec des cadrages frontaux qui donnent de la cohérence. Il s’est révélé l’appareil idéal pour les photos que j’avais envie de faire.

 

Que vous apporte l’acte de photographier ?

La photographie permet de mémoriser ce qu’on aime, ses « coups de cœur ». Elle permet ensuite de les partager avec sa famille, ses amis ou des inconnus. Elle permet d’échanger.

EXTRAITS DE  " BAYONNE ENTRE NIVE ET ADOUR