Capture d’écran 2019-03-02 à 21.07.36.pn

L’Éléphant met en place des échanges de contenus avec d'autres magazines en ligne qu'il suit, lit, aime.

http://www.1-epok-formidable.fr

 

1EPOK FORMIDABLE, C’est la plume vive d‘Anne Éveillard, ce sont des portraits que vous ne lirez nulle part ailleurs (Êtres singuliers), des chroniques et des morceaux de vie citadines.

BELLES ÉCHAPPÉES

ANNE EVEILLARD

Il aime les voyages. On dit qu’ils forment la jeunesse, mais ils ouvrent surtout les esprits, et ce à tout âge. A condition d’emprunter les chemins de traverse, bien sûr. Faire ce pas de côté qui va permettre de poser le regard sur le méconnu et rencontrer l’inconnu. Quand le dessinateur, illustrateur, coloriste, artiste – il est tout ça à la fois…- Jacques de Loustal prend ses carnets de croquis et quitte son atelier des bords de Seine, il use ses semelles aussi bien en Egypte qu’au Canada, Costa Rica, Maroc, Croatie, Suisse, Japon… Il va partout. Sans limite. Tel un grand reporter en quête d’ailleurs. Un ailleurs qu’il conte dans plusieurs de ses livres, dont son dernier intitulé Aux Antipodes (éd. La Table Ronde).  Comme son nom l’indique, l’ouvrage invite au voyage. En 200 dessins, d’huiles et d’aquarelles, on oublie son « 2 pièces-cuisine » parisien, direction « le loin ». Avec des noms de destination parfois « étranges », écrit Loustal. Des noms chopés dans « quelques livres de voyage d’un autre siècle », qu’il a eu envie de s’approprier par le dessin. On aime Sion et Oreste, d’après une planche de Blanchard, ou l’Ile Maurice vue par « E. de Bérard d’après nature ».

Du détroit de Magellan à l'île de la Déception...

Loustal regarde aussi le monde à travers Google Earth, la route la plus évidente pour « apercevoir le moindre îlot perdu dans les zones les plus reculées de la planète » : canal de Beagle, détroit de Magellan, île de la Déception… il nous emmène partout, on le suit sans hésiter. Jusqu’au moment, où il part « pour de vrai » dans ces contrées qui l’ont fait rêver : cap Horn,  forêt de la baie Wulaia, Ushuaïa, Punta Arenas, jusqu’à Brasilia où il dessine des arbres, la Floride pour Ocean Drive, les Canaries, l’Islande, l’Italie… rien ne l’arrête ! Ces belles échappées sont donc réunies dans un livre, mais également accrochées sur les murs de la galerie Huberty & Breyne, à Bruxelles, jusqu’au 26 septembre 2020. A l’heure où bouger sans risquer une quatorzaine relève de l’exploit, Loustal propose ici une immersion immédiate dans un ailleurs où l’on part sans bagage, sans passeport, ni contrôle à l’embarquement. Une certaine idée de la liberté quand les interdits s’empilent à la pelle.